Histoire du Taiji Quan

260 vues
Back to the program
Ressources et description

Dans cette vidéo vous allez découvrir d'où vient le taiji, et sa place dans le monde actuel.

Vous pouvez découvrir la pratique du taiji dans ce programme qui y est consacré.

La musique a été jouée par Rui Li, musicien chinois habitant à Shanghai, qui joue principalement du dizi et du xiao.

Chargement des commentaires ...

Dans cette vidéo nous allons voir un résumé de l'histoire du taiji et de sa place dans le monde actuel.

Le taiji quan, souvent appelé simplement taiji, est un art martial chinois dit «interne», qui a pour objet le travail de l'énergie appelée Qi.

Le taiji quan en tant qu'art martial interne insiste sur le développement d'une force souple et dynamique appelée jing (劲), par opposition à la force physique pure li (力).

Son nom veut dire boxe du faîte suprême.

L’expression «faîte suprême», tai ji, rappelle que le taiji intègre les grands principes de la cosmogonie taoïste, qui est une des bases de la pensée et de la culture chinoise.

Le mot «boxe», quan, souligne lui que son origine est avant tout martiale, même s’il est également une pratique de santé et peut être pratiqué sous cet aspect uniquement par ceux qui le souhaitent.

Durant ces dernières années, la pratique du taiji dans le monde a beaucoup évolué.

En Occident, souvent réduit à une gymnastique de santé, nous pouvons voir de plus en plus de personnes le pratiquer.

En Chine, il fait partie intégrante de la culture locale, et ses origines remontent à très loin.

Créé par Chen Wang Ting陈王庭 au 17ème siècle vers la fin de la dynastie Ming, il fut transmis pendant cinq générations aux seuls membres de son village.

Au 19ème siècle Chen Chang Xing 陈长兴commença à l’enseigner à un étranger au clan, Yang Lu Chan 杨露禅.

Parti du village, Yang Lu Chan modifiera alors le taiji quan qu’il avait appris pour créer le style Yang.

Il gagna vers le milieu du 19ème siècle une réputation de combattant hors pair qui lui valu le surnom de Yang Wu Di : Yang l’Invincible.

Il enseigna ensuite son art à l’élite de la dynastie Qing, à l'aide de son fils, ce qui fit leur fortune et allait participer à la renommée de l’art du taiji quan, style Yang.

Après plusieurs modifications successives, le petit-fils de Yang Lu Chan, Yang Chengfu 杨澄甫, codifia et répandit sa propre variante du taiji quan style Yang.

Parmi les élèves les plus connus de Yang Lu Chan, Cheng Man Qing 郑曼青, après avoir émigré à New-York dans les années 1960, va contribuer à la diffusion internationale du taiji quan lorsqu’il commencera à l’enseigner aux Etats-Unis.

Le style Chen était alors moins connu, et cela jusque dans les années 80.

Après l’interdiction de la pratique des arts martiaux lors de la Révolution Culturelle, l’ouverture de Deng Xiao Ping favorisa à la fois un nouvel engouement des chinois pour les pratiques corporelles traditionnelles et la possibilité pour les étrangers de venir voir directement à la source les origines du taiji quan qu’ils avaient commencé à pratiquer dans leurs pays.

Cela permettra au style traditionnel Chen de revenir sur le devant de la scène.

Aujourd’hui le monde va vite, très vite.

C'est un peu la course à l'apprentissage minute.

Du coup, des nouvelles formes plus simples, plus accessibles ont été mises en place, afin de s'adapter à la société actuelle.

La version du taiji quan que le gouvernement chinois commencera à promouvoir dans les années 1950, les 24 mouvements, est une version très simplifiée du taiji quan style Yang développée par Yang Chengfu.

Débarrassée de toutes les difficultés techniques, cette dernière version se veut avant tout une pratique de gymnastique douce accessible à tous.

C'est cette forme qui est aujourd'hui la plus répandue dans le monde.

Mais dans sa forme traditionnelle, le taiji reste un véritable art martial, et cela même si sa forme continue d'évoluer et de s'adapter avec la société moderne.

Télécharger

Next video

Sikana - Les bénéfices du Taiji
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centre d'intérêts. En savoir + OK