Interview: John Jeavons

11,579 vues
Ressources et description

Découvrez les huit principes de la micro-agriculture Growbiointensive de John Jeavons :
1- La préparation profonde du sol
2- Le compostage
3- La densification des cultures
4- Les associations de cultures
5- Les cultures de céréales
6- La culture de légumes sources de calories et de vitamines
7- Les semences reproductibles
8- Une approche globale

-

Chargement des commentaires ...

Je m’appelle John Jeavons. Je suis directeur de l’ONG Ecology Action, dédiée à la production durable de nourriture. Nous sommes basés en Californie du Nord, aux Etats-Unis.

Cela fait 43 ans que je mène des recherches, que je développe et enseigne l’agriculture bio-intensive. Cette méthode est désormais utilisée avec succès dans 143 pays, dans tout type de climat et de sol.

Nous préparons le sol sur une profondeur de 60cm. En agriculture conventionnelle, le sol n'est préparé qu'à une profondeur de 15 cm. Cela permet d'avoir 4 fois plus de nutriments à disposition, permettant de cultiver 4 fois plus de plantes sur la même surface et pour la même période.

Le second élément est l'utilisation du compost. Le compost retient 6 fois son propre poids en eau. Cela augmente donc la disponibilité de l'eau pour le sol et les plantes.

Grâce à l'association de la préparation profonde du sol qui ajoute de l'air au sol, permettant aux micro-organismes de respirer, et l'utilisation du compost, nous sommes en mesure de cultiver 4 fois plus de plantes par unité de surface.

Les plantes sont repiquées très proches les unes des autres, formant ainsi un schéma en quinconce, comme sur la face 5 d'un dé. Les plantes sont si proches que lorsqu'elles arrivent à maturité, les feuilles se touchent et couvrent le sol, limitant ainsi l'évaporation.

Le quatrième élément est l'utilisation de plantes compagnes. Certaines plantes se développent bien ensemble. C'est le cas pour les haricots verts et les fraises par exemple.

Une combinaison intéressante à expérimenter est de mettre un plant de camomille avec 100 pousses de blé. Les 2 plantes se renforceront mutuellement. A l'inverse, un ratio de 1 pour 1 affaiblira les 2.

L'étude de la personnalité des plantes est un sujet passionnant.

Le cinquième principe consiste à faire pousser 60% de votre surface de culture en plantes carbonées. Ce sont des céréales arrivées à maturité. Les céréales d'hiver comme le blé, l'avoine, l'orge ou le seigle. Et les céréales d'été tels que le maïs, l'amarante, le quinoa, le sorgho ou le millet. Ces plantes produisent une grande quantité de carbone pour le compost et de calories à consommer pour se nourrir.

30% de votre surface de culture doit être consacrée aux légumes qui produisent beaucoup de calories sur une petite surface, en peu de temps, comme les légumes racines.

Par exemple : les pommes de terre, les patates douces, les poireaux, les salsifis, l'ail, les topinambours et les panais.

Ces plantes peuvent produire 20 fois plus de calories que les céréales.

Dans le monde de demain, si vous souhaitez produire une alimentation complète sur une petite surface, vous devrez consacrer 30% de vos cultures à ces légumes.

Cela permet de condenser la production de calorie sur une partie de la surface cultivée.

Il y a 15 ans, le centre de recherche et de développement de Taiwan a préconisé d'intégrer ces plantes dans l'alimentation quotidienne. Ces légumes sont très bons et permettent de cuisiner une infinité de recettes.

il reste maintenant 10% de la surface de culture.

Avec 60% de la surface cultivée en céréales nous obtenons le matériel pour le compost.

Sur 90% de la surface nous obtenons toutes les calories.

Sur les 5% restants de la surface, nous ferons pousser les légumes sources de vitamines et de minéraux.

Les 5% restants peuvent être consacrés aux cultures de vente.

Enfin, nous préconisons l'utilisation de graines à pollinisation libre, qui nous accompagnent depuis des siècles parce qu'elles sont très productives. Vous pourrez également les ressemer années après années. chose impossible avec les semences hybrides.

Enfin, la méthode grow Biointensive offre une approche globale du jardinage.

Si vous utilisez la plantation dense, mais que vous ne préparez pas le sol profondément et n'utilisez pas de compost, alors la méthode de pourra pas fonctionner.

Nous avons eu un stagiaire venant d'Amérique latine qui avait étudié à l'université. Après 1 mois passé ici, il disait avoir appris plus qu'en 6 ans à l'université. Il n'a pas appris ici plus d'informations, mais il a appris le fonctionnement du système. Ce système qui permet de mettre en oeuvre le savoir enseigné à l'université, et ainsi d'être plus efficace.

Télécharger
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centre d'intérêts. En savoir + OK