Comment sortir de la précarité énergétique ?

168 vues
Ressources et description

Dans cette vidéo Alexandra Collin décrit les étapes à suivre pour pallier une situation de précarité énergétique.

Cette vidéo fait partie d'un programme éducatif de 19 vidéos, enseignant au grand public comment réduire ses dépenses énergétiques.

Alexandra Collin est chargée de la précarité énergétique à l'Espace Info-Energie Energie Solidaires (78).
Elle rappelle l'importance d'adopter en premier lieu un comportement sobre du point de vue énergétique. Cela passe par les éco-gestes, décrits dans les vidéos de ce programme.

CHEVALREX "Retour du soleil" Published by Alter K
KITTY JOEY AND THE TRAMP "Whistle in the breeze" Published by Alter K
VICTOR ARROW "Free as a butterfly" Published by Alter K
BENJAMIN "Course sylvestre" & "Botte des sept lieux"

Chargement des commentaires ...

C’est un tout mais effectivement je pense qu’il y a plusieurs étapes.

Après c’est compliqué lorsqu’on par de ménages qui sont en situation de précarité énergétique, parce qu’encore une fois il y a d’autres éléments que les éléments «énergie» à prendre en compte.

Mais si on axe vraiment sur ce pan-là «énergie», il y a bien sûr un comportement à adopter.

Mettre ne place ce qu’on appelle les éco-gestes.

Lorsqu’on est chez soi, avoir des petits réflexes comme éteindre la lumière lorsqu’on sort d’une pièce.

Éliminer tous les appareils en veille en les branchant sur des multiprises avec interrupteur.

Surveiller la température qu’on a chez soi avec un thermomètre.

Il faut tout d’abord viser la sobriété.

Donc avoir un comportement sobre en matière de consommation d’énergie.

Ensuite dans un deuxième temps on peut penser à l’efficacité.

C’est à dire à agir sur le bâti et à entreprendre des travaux pour améliorer la performance du bâtiment.

Et après en troisième étape on arrive à l’utilisation d’énergies renouvelables.

Mais on est bien d’accord que pour des ménages en situation de précarité énergétique, la thématique des énergies renouvelables n’est pas forcément entendue, ou du mois ce n’est pas ça qui va résoudre le problème.

Mais voilà effectivement c’est une démarche, c’est une logique à adopter.

Et on aura beau entreprendre des travaux sur un bâtiment pour le rendre performant d’un point de vue thermique, si on n’a pas le comportement qui va avec et les bons usages, on consommera toujours autant, parce que d’un point de vue comportemental on n’a pas acquis les bons réflexes.

Télécharger
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centre d'intérêts. En savoir + OK