Entretenir la fertilité du sol : les engrais verts

97 vues
Ressources et description

-

Chargement des commentaires ...

Pour cultiver de manière durable, il est très important de protéger et de nourrir le sol afin qu’il reste vivant, meuble, et riche en éléments nutritifs pour les plantes.

Dans cette vidéo nous allons apprendre à cultiver et utiliser les engrais verts.

Ce sont des plantes cultivées entre 2 périodes de culture spécifiquement pour protéger le sol et l’enrichir.

Pour cultiver et utiliser des engrais verts, nous aurons besoin : - De graines d’engrais verts de votre choix - D’un sarcloir - D’un râteau - D’un moyen d’irrigation - De cisailles ou d’un sécateur.

La fonction principale des engrais verts est de couvrir le sol entre 2 périodes de culture. Cela le protège des intempéries et évite ainsi le tassement ou l'érosion du sol. En plus de ce rôle de protection, les engrais verts ont d’autres effets bénéfiques : - grâce à leurs racines, ils ameublissent la terre, ce qui favorise la germination et le développement racinaire des plantes cultivées par la suite ; - ils occupent l’espace et empêchent ainsi les herbes indésirables de se développer ; - ils participent à protéger et à nourrir les organismes du sol, favorisant ainsi un sol vivant; - lorsqu’ils se dégradent, Les engrais verts constituent une source de nutriments importante pour les plantes cultivées par la suite ; - Enfin, ils contribuent à attirer et héberger une biodiversité animale très utile pour l’équilibre de l’écosystème et la lutte contre les ravageurs.

Il existe une grande diversité d’espèces utilisables comme engrais verts. Pour fertiliser le sol, choisissez des variétés de la famille des légumineuses, comme la luzerne ou la vesce. Celles-ci ont la spécificité de capter l’azote de l’air et de le transmettre au sol par leurs racines ; elles sont donc particulièrement pertinentes pour enrichir le sol avant une culture exigeante. Pour ameublir le sol, privilégiez des engrais verts qui développent d’importantes racines, comme la moutarde, la vesce ou le seigle. Enfin, pour attirer les auxiliaires de manière importante, la Phacélie et le trèfle sont particulièrement utiles.

Vous pouvez utiliser utiliser plusieurs engrais verts en mélange afin de combiner leurs effets. Variez les variétés au long des années afin de favoriser un apport varié de matière organique dans le sol.

Les engrais verts dits « de printemps » se sèment en début du printemps. Ils peuvent être coupés 2 à 3 mois après, pour faire place à une culture potagère. Les engrais verts dits « d’automne » sont semés en début d’automne ; leur croissance est suspendue pendant l’hiver et reprend au printemps. Ils peuvent être coupés dès le début du printemps.

La préparation du sol : Pour pouvoir être semées, les engrais verts demandent un sol propre, nettoyé des herbes qui y ont poussé. Passez un sarcloir pour ameublir la couche superficielle du sol et couper les racines éventuelles. Si besoin, passez un râteau pour aplanir la surface.

Le semis : Les cultures de couverture se sèment à la volée. Faites des gestes amples pour semer régulièrement. Après le semis, passez le râteau par à-coups pour bien répartir les graines et niveler le sol. Finissez en plombant légèrement avec le dos du râteau ou de la main, afin de bien mettre en contact les graines avec la terre. Arrosez.

L’entretien : Les engrais verts ne requièrent en général pas ou peu d’entretien. Restez cependant attentifs, notamment lors d’été secs.

L’arrachage et la dégradation : Lorsque les engrais verts se sont bien développés, coupez-les à l’aide d’une cisaille ou d’une faux. Prévoyez d’effectuer cette coupe des engrais verts 3 semaines avant la mise en place de la culture suivante.

Vous pourrez observer la qualité du sol, particulièrement meuble et vivant après cette culture d’engrais vert.

Les racines sont laissées dans le sol. Les tiges et les feuilles peuvent être laissées en surface où elles se décomposeront progressivement, améliorant la structure et la fertilité du sol. Vous pouvez les découper grossièrement en morceaux en utilisant des cisailles ou un sécateur afin d’accélérer leur décomposition.

Si vous avez une trop grande quantité de matière, placez-en une partie dans votre compost.

Cultiver après : Si vous avez laissé les tiges en paillage, écartez-les pour la plantation ou le semis.

Télécharger
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centre d'intérêts. En savoir + OK