Premiers secours - Enfant : Réanimation cardio-pulmonaire

132,850 vues
Ressources et description

Apprenez comment réaliser un massage de réanimation cardio-pulmonaire sur un enfant.

Cette vidéo fait partie de notre programme " Apprendre à sauver une vie " réalisé en partenariat avec La Croix rouge / Le Croissant Rouge.

-

Chargement des commentaires ...

Dans cette vidéo, vous allez apprendre à réaliser une réanimation cardio-pulmonaire en cas d’arrêt cardiaque chez un enfant âgé de 1 à 12 ans.

Si un enfant a perdu connaissance, appelez à l’aide si vous êtes seul.

Allongez le sur le dos.

Vérifiez la respiration en plaçant une main sur le front de la victime et positionnez les doigts de l’autre main sous la pointe de son menton.

Basculez prudemment sa tête en arrière et soulevez son menton pour dégager les voies aériennes.

Si vous ne voyez pas de mouvement respiratoire, vous n’entendez rien, vous ne sentez pas d’air sur votre joue alors la victime ne respire pas.

Alertez le service d’urgence et, seulement s’il est à proximité, allez chercher un défibrillateur.

Si des témoins sont présents, demandez leur de le faire.

En l’absence d’un défibrillateur ou en attendant qu’un témoin vous l’apporte : débutez une réanimation cardio pulmonaire.

Pour cela, placez le talon d’une main au centre du thorax dénudé de la victime.

Positionnez vous au-dessus de la poitrine de la victime avec le bras bien droit.

Comprimez 30 fois le thorax d’environ un tiers de sa profondeur.

Gardez un rythme de 2 compressions par seconde.

Alternez ainsi des séries de 30 compressions avec 2 insufflations si vous savez le faire.

Sinon effectuez uniquement des compressions thoraciques

Si vous effectuez un bouche à bouche, n’oubliez pas de rebasculer en arrière la tête de l’enfant avant les insufflations et assurez vous que la poitrine se gonfle.

Continuez la réanimation sans interruption jusqu’à ce que : la victime commence à respirer normalement, ou que le service d’urgence arrive ou que le défibrillateur soit mis en place.

Dans les premières minutes qui suivent un arrêt cardiaque, la victime peut respirer faiblement ou avec des halètements irréguliers et bruyants.

C’est ce qu’on appelle des gasps. Ne confondez pas cela avec une respiration normale.

Télécharger
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centre d'intérêts. En savoir + OK