Apprendre à guider un coureur non-voyant

1,602 vues
Ressources et description

Cette vidéo vous propose d'apprendre à guider un coureur non-voyant.

Elle s'inscrit dans un programme complet regroupant conseils techniques et astuces sur la pratique de la course à pied. Nous vous présentons ici deux techniques de guidage, puis des indications complémentaires pour communiquer pendant la course, et enfin quelques conseils pratiques.

Going Home Instrumental - Colors in The Air - ALTER K
Glowing - Eckman - ALTER K
We are Back - WillYouDo - ALTER K"

Chargement des commentaires ...

Dans cette vidéo, vous allez apprendre à guider un coureur non-voyant.

Guider un coureur non-voyant ou malvoyant n'est pas très difficile à condition de connaître les quelques techniques de base.

Cela vous permettra de faire de la course un vrai sport d'équipe !.

Nous allons d'abord vous présenter 2 techniques de guidage, puis des indications complémentaires pour communiquer pendant la course, et enfin quelques conseils pratiques.

Premièrement, voici deux techniques de guidage: la cordelette, et la tenue au poignet.

D'abord, la cordelette. Vous pouvez guidez le coureur non-voyant à l'aide d'une cordelette, ou d'un élastique, de 40 à 50 cm.

Attachez chacun un bout de la cordelette à votre poignet, ou passez l'élastique à votre majeur pour courir.

Cette méthode est idéale sur les chemins faciles, mais peut être insuffisante sur les terrains peu stables.

Dans ce cas, optez plutôt pour la technique de guidage au poignet.

Vous pouvez guider le coureur non-voyant en le tenant par le poignet, ou en lui demandant de vous tenir par le poignet.

Le contact direct permet un guidage plus rapide et plus précis.

Nous vous conseillons de combiner les deux méthodes de guidage, et de passer de l'une à l'autre en fonction de la largeur du chemin, de la surface sur laquelle vous courez et de la présence ou non d'obstacle.

Deuxièmement, voici quelques indications complémentaires pour communiquer pendant la course.

Donnez toujours des instructions orales très claires à votre partenaire.

Annoncez d'abord l'action à faire et la direction puis donnez des indications sur l'environnement dans lequel vous vous trouvez.

Informez le coureur non-voyant de l'arrivée d'un tournant, d'une pente et de tout obstacle sur votre parcours.

Si vous rencontrez un passage étroit, ralentissez et mettez votre coude dans votre dos. Cela permet au coureur non-voyant de se tenir à votre coude et d'avancer en étant protégé et guidé.

Troisièmement, voici quelques conseils pratiques.

Autant que possible, favorisez les chemins faciles, c'est-à-dire stables et sans obstacle.

En tant que guide, vous devez être capable de vous adapter au rythme du coureur non-voyant et d'anticiper les décisions à prendre, ce qui veut souvent dire qu'il faut que vous ayez un niveau au moins égal à celui de votre partenaire.

Enfin, avant de partir, fixez ensemble une allure de course.

Guider un coureur non-voyant demande un petit peu de pratique, mais vous permettra de partager le bonheur de courir !

Télécharger
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centre d'intérêts. En savoir + OK